Une expo pour fêter les 50 ans du département

50ansaffiche

Du 11 juin au 31 août, une exposition gratuite et en plein air célèbre les cinquante ans des Hauts-de-Seine. Cinquante ans et cinquante photographies en grand format à découvrir au Domaine départemental de Sceaux et au Parc départemental des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne/Gennevilliers.

Un peu d’histoire…

© Journal officiel.

© Journal officiel.

C’est le 10 juillet 1964 qu’est votée une loi pour réorganiser la région parisienne. Plus de huit millions d’habitants pour seulement deux départements : la Seine et la Seine-et-Oise ! Ils passent cette année-là au nombre de sept, dont, évidemment les Hauts-de-Seine, un croissant reliant Villeneuve-la-Garenne à Antony à l’ouest de Paris.

Il faut mettre en place des structures administratives, organiser des élections (Pierre Lagravère devient le premier président du conseil général en 1967), construire une préfecture (elle est inaugurée à Nanterre en 1973), un hôtel de département (également à Nanterre, il est inauguré en 1987). Le département est né.

Une exposition pour raconter quoi ?

C’est justement cette histoire que raconte en image cette exposition. Une histoire déjà riche (un demi siècle ce n’est pas rien) que ce soit au niveau des institutions, de la solidarité, de l’éducation, de la culture, de l’environnement, des transports et de la voirie, du développement local, de la rénovation urbaine ou encore du sport... Neuf thèmes auxquels se sont attachés les photographes du Conseil régional et du Service des Archives départementales.

Crédit photo : Archives départementales des Hauts-de-Seine.

Crédit photo : Archives départementales des Hauts-de-Seine.

Un album de souvenirs

Crédit photo : Archives départementales des Hauts-de-Seine.

Crédit photo : Archives départementales des Hauts-de-Seine.

Un album de souvenirs mais pas seulement. C’est aussi un moyen de comprendre les actions du département et le travail de ses élus. 50 photographies, pour certaines impressionnantes, montrent à quel point le département s’est transformé au cours de cette époque. Certains y contempleront avec nostalgie les lieux de leur enfance, d’autres y découvriront des images dont ils ne soupçonnaient pas l’existence. C’est le cas par exemple du quartier du Noyer-Doré à Antony et du fameux Grand L, cette barre qui fut détruite en 2001.

Concrètement, vous découvrirez 49 grands formats de 120×180 cm et une photographie panoramique de 120×287 cm.

Une inauguration en grandes pompes

affichedongiovanniLe 11 juin a donc été inaugurée par Patrick Devedjian, le président du Conseil général, une exposition remarquable.

Le cadre offert par le parc de Sceaux était déjà un écrin hors du commun, et il fallait une inauguration non pas en fanfare… mais en opéra évidemment, pour ce site habitué à accueillir les opéras en plein air. Le beau temps était au rendez-vous pour le concert du Don Giovanni de Mozart dans une adaptation de Manon Savary et Patrick Poivre d’Arvor.

Don Giovanni, l’histoire d’un séducteur pour inaugurer une exposition qui ne devrait pas manquer d’en séduire plus d’un.

Un cours d’histoire gratuit et en plein air, c’est cet été. Que demander de plus ?

 

Domaine départemental de Sceaux
avenue du Président-Franklin-Roosevelt
92330 Sceaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>